Écla Aquitaine
37 Rue des Terres Neuves,
33130 Bègles
Tel : 05 47 50 10 00

Contact > mma.contact@ecla.aquitaine.fr

Notice manuscrit

Enluminures de la Collection Marcadé

  • Droit : Domaine Public / DRAC Aquitaine
  • Langue : Latin
  • Source :
  • Période : Moyen Âge
  • Collection : Fonds ancien
  • Type de support : 41 feuillets / Parchemin
  • Auteur : Fonds Marcadé
  • Date : 1299 - 1598
  • Sujet : Livres d'heures / Antiphonaires / Bible / Jésus-Christ  / Figures bibliques / Marie, Sainte Vierge / Mort et sépulture / Morts  / Histoire religieuse / Saints / Vertu / Anges / Calendrier / Trinité

Description

Albert Marcadé (1866–1951) était originaire de Bordeaux. Elève au Petit-Séminaire, il fut ordonné prêtre en 1892. À partir de 1898, il poursuivit sa carrière pastorale en région parisienne et, à partir de 1923, à Paris, alors nommé curé de l’église Sainte-Elisabeth. Généreux, désintéressé, bienveillant, affable, le chanoine était aussi amateur d’art et constitua au cours de ces années franciliennes une importante collection personnelle d’objets d’art religieux, qu’il exposa dans une sacristie de l’église Sainte-Elisabeth, spécialement construite, en 1936, afin de l’y recevoir. Eu égard aux services militaires rendus à la France et à son projet de donation de sa collection, le chanoine Marcadé fut décoré de La légion d’honneur le 29 septembre 1947. Le 9 octobre de la même année, il fit effectivement don de sa collection à l’Etat français, qui souhaita voir cette collection exposée à la cathédrale de Bordeaux, ce qui fut fait de 1949 à 1969, dans la sacristie située au nord de la nef dès lors dénommée “ Salle Marcadé ”. La collection fut presque entièrement classée au titre des Monuments historiques entre 1949 et 1978. Le projet d’une nouvelle présentation au public est à l’étude. La collection Marcadé est essentiellement constituée d’œuvres médiévales et du début de l’époque moderne qui, depuis la donation du chanoine, furent analysées, expertisées et restaurées. Elle comprend cent deux objets - peintures, sculptures, ornements liturgiques, éléments d’orfèvrerie et même uns stalle - dont un antiphonaire et quarante et une enluminures isolées, issues pour l’essentiel d’antiphonaires et de livres d’Heures. Ces enluminures, présentées ici, ont été réalisées entre le XIVe et le XVIe siècle.

Bibliographie

Clara Dudézert-Liégeon, sous la direction d’Isabelle Pallot-Frossard et Marie-Anne Sire, La collection du chanoine Marcadé à la cathédrale de Bordeaux, 2 vol., Ecole du Louvre, mémoire de 4e année, 2007
Pierre-Marie Auzas, “ Le nouveau trésor de la cathédrale de Bordeaux ”, La Gazette des Beaux-Arts, Paris, 1948
René Brimo, “ Le musée de Sainte-Elisabeth ”, L’art sacré, février 1937, p. 56-58
Marie-Madeleine Gauthier, “ Enluminures découpées au Trésor de la cathédrale de Bordeaux ”, Bull. Soc. Nat. des Antiquaires de France, 1978-1979, p. 234-238
Tout afficher